Un cellulaire, une machine à se faire des amis ?

2
217

Une fable du créateur de la série de livres à succès Gros Ours grincheux

Un beau jour, Pep, la poulette la plus amicale de la ferme Bagatelle, trouve une merveilleuse machine à se faire des amis : un téléphone intelligent. Elle décide sur-le-champ de l’utiliser. Bientôt, elle est si occupée à envoyer et à recevoir des messages qu’elle néglige ses bons vieux amis. Loin de se méfier, Pep invite même ses nouveaux amis virtuels à dîner… Quelle sera sa surprise lorsqu’elle découvrira leur véritable identité…

IMG_5281

Ahhhhhhhhhhhhhh, le cellulaire… Mais quelle belle invention (j’espère que vous voyez l’ironie dans mon affirmation ?!). Sérieusement, même si je suis plutôt accro aux réseaux sociaux et à mon cellulaire, il m’arrive parfois de songer au passé et de regretter le bon vieux temps: un monde SANS cellulaire, SANS Internet, etc. Il me semble qu’avant, c’était beaucoup plus simple et amical. Quand on voulait parler à quelqu’un, on composait tout simplement son numéro de téléphone et/ou on allait cogner à sa porte. Maintenant, en 2-3 clics, on a programmé notre fin de semaine au complet. Utile ? Évidemment, mais à quel prix ? Où est la chaleur humaine, l’émotion, les sentiments, le… ? J’ai besoin de parler à une personne, PAS à un clavier. Je veux de l’émotion, des soupirs, des bruits de fond, des éléments dérangeants, je veux du vrai, je veux du bon, je veux du réel !

On a tous, un jour ou l’autre, appuyé sur le bouton “envoyer”, sans réellement penser aux conséquences. On s’est tous, un jour ou l’autre, emporté en lisant un courriel écrit en MAJUSCULE alors que l’interlocuteur ne connaissait pas DU TOUT cette règle non-écrite du “CAPLOCK”. Hahaha! On s’est tous surpris à trouver dérangeant de recevoir un courriel/message texte passé 20 h, un soir de semaine. On…

Tranche de vie

L’autre soir, mon amie m’appelle alors que je suis à la table (pour le souper) avec ma famille. Je regarde qui m’appelle – pour voir si c’est une urgence – et je l’envoie directement sur ma boîte vocale. Voici l’échange qui s’en est suivi:

  • Mon mari: Qui a appelé ?
  • Moi: Karine.
  • Mon mari: Pourquoi tu n’as pas répondu ?
  • Moi: Parce que ce n’est pas le temps: on mange en famille.
  • Mon mari: Ben, c’est pas grave. Tu peux répondre.
  • Moi: C’est juste pas le bon moment. Je la rappellerai.

C’est quoi l’urgence de devoir répondre à un appel dès que quelqu’un essaie de nous joindre ? Si le moment n’est pas idéal selon vous, sachez que vous avez maintenant la possibilité d’ignorer cet appel (pour l’instant) et de quand même avoir le message, au final. 🙂 Les compagnies ont pensé à tout. Vive les boîtes vocales, les courriels, les SMS, les… Sérieusement, n’arrêtez pas ce que vous faites chaque fois que quelqu’un vous appelle. Répondre au téléphone n’est pas une obligation, c’est plutôt un luxe. Profitez de votre vie. Vous n’en aurez qu’une, et elle peut s’arrêter à tout moment, donc PROFITEZ-EN ! Une dernière chose concernant les cellulaires: sachez qu’il est maintenant possible de mettre tous nos appareils électroniques sous condition grâce à quelques applications (vraiment géniales) et options (allez dans vos réglages). Personnellement, j’adore mettre mon cellulaire en mode “Silence” et l’envoyer se coucher (le mettre en veille) pour 19 h, chaque soir de semaine.

Mise en situation

Dans cette histoire, Nick Bland, l’auteur, aborde la question des amis virtuels et des médias sociaux, un sujet tout à fait au goût du jour.  Grâce à l’humour et à quelques exemples plutôt réalistes tels que traverser la rue en regardant son cellulaire et s’asseoir à une table avec ses amis tout en portant une très (trop) grosse attention à son cellulaire, vous en apprendrez davantage sur les conséquences de l’utilisation exagérée d’un téléphone cellulaire.

1 histoire + 3 personnes = 3 manières de voir les choses/3 morales

  1. Selon ma fille: il ne faut pas répondre à un message venant d’un étranger, car on ne sait jamais ce qu’il peut arriver par la suite. Ça peut être dangereux.
  2. Selon mon mari: il faut s’occuper de ses amis AVANT d’essayer de s’en faire des nouveaux.
  3. Selon moi: il faut faire attention à la place que prend le cellulaire (les courriels et les réseaux sociaux) dans nos vies. Il ne faut pas que ça nuise à notre quotidien (amis, famille, emploi) et que ça devienne dangereux pour notre vie. Soyons intelligents et prenons de bonnes décisions.

Et d’après vous, quelle est la morale de l’histoire ? [Merci de l’écrire dans les commentaires un peu plus bas] Je suis curieuse de savoir dans quel “clan” vous vous placerez. 😉

Idéal pour les enfants de 3 à 6 ans.
Coût: 10,99 $
Parution: janvier 2017

Cellulaire

En savoir un peu plus sur l’auteur de La machine à se faire des amis

Nick Bland se passionne pour le dessin et l’écriture. En 1996, alors qu’il travaille dans une librairie, il trouve enfin sa voie : il décide de se consacrer à la littérature jeunesse. Après avoir illustré plusieurs livres pour les lecteurs débutants, il publie son premier album chez Scholastic Australie, J’ai rendez-vous avec un monstre. Nick a depuis signé plusieurs autres livres à succès. Il vit à Darwin, en Australie.

BON À SAVOIR: J’ai reçu, et ce, tout à fait gratuitement un exemplaire du livre offert par Scholastic Canada, mais mon article n’est pas commandité par cette entreprise.  Mon opinion est donc sincère et vraie.

PARTICIPEZ AU CONCOURS: Scholastic

Du  16 au 23 mars, courez la chance de gagner un exemplaire du livre Le jardinier de la nuit, Ma branche préférée et Mais je t’aime déjà. Valeur de 45 $. Ce superbe prix est offert par Scholastic CanadaUne participation par jour, par personne, jusqu’au 23 mars 2017 est permise.

Pour participer à ce concours, vous devez:
1) Remplir le formulaire de participation
2) Faire un câlin virtuel (J’AIME) à la page Facebook de Mamans avec opinions*
*Le gagnant sera annoncé sous la publication Facebook du concours, donc si vous aimez la page et commentez la publication, je pourrai facilement vous identifier et vous annoncer la bonne nouvelle. 🙂

Voici trois options complémentaires pour obtenir une chance supplémentaire de gagner:
1. Identifier 2 ami(e)s minimum qui aimeraient découvrir cette page ou participer à ce concours.
2. Me dire en commentaire ici ou sur Facebook pourquoi vous aimeriez gagner.
3. Partager l’article et/ou le concours sur vos réseaux sociaux

Le câlin virtuel (J’AIME) à la page Facebook de notre généreux partenaire ne vous donnera pas une chance supplémentaire de gagner, mais il est toujours autant apprécié.

formulaire_participation

2 Commentaires

  1. J’adore lire des histoires à mes enfants!! Merci pour la présentation de ce Livre, je devrais le faire lire à certaines personnes de mon entourage…….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.