L’énuré…QUOI ? L’énurésie.

2
897

L’énurésie nocturne, tu connais?

On nous dit toujours que chaque enfant est différent et de ne pas les comparer les uns aux autres. Facile à dire, mais quand tu en as trois (ou deux), tu te fies souvent au premier afin de te créer un certain barème mental pour ceux qui suivent.

  • «Elle a marché à 11 mois, donc j’aurais cru que la petite deuxième ferait de même.» NOP!
  • «Elle a eu sa première dent à un an (même si la belle-mère disait qu’elle faisait ses dents depuis ses 4 mois), même constat pour les deux autres.»
  • «Elle était propre jour et nuit à 3 ans. Elle a 5 ans et fait toujours pipi au lit la nuit. Il a 3 ans et porte la Pull-Ups en tout temps.» FAIL.

Mon histoire de “pipi”

Cela fera bientôt 7 ans que ma salle de bain est envahie par les couches. Je suis plus qu’écœurée, mon portefeuille aussi, d’ailleurs! Mon fils est présentement en apprentissage de la propreté. C’est long, mais il est petit encore, c’est très compréhensible. Pour l’enfant du milieu, je ne sais plus quoi faire. J’en ai parlé au pédiatre, on me répond que tant qu’elle n’a pas 6 ans, on laisse faire le temps. J’ai demandé conseil auprès d’éducatrices au CPE et on me suggère la culotte qui crie au meurtre quand tu la mouilles (ou  bien comment traumatiser sévèrement un enfant). Si l’enfant urine, il y a une alarme qui sonne et qui réveille toute la maisonnée. Mauvaise idée! Je commence à peine à pouvoir faire MES nuits.

Ma fille de 5 ans fait donc partie du 15% d’enfants qui mouillent régulièrement leur lit. Ouin, tous les jours, je dirais.

Ma solution? Les Pulls-Ups.

Pourquoi? Je ne veux surtout pas la laisser dormir dans son pipi toute la nuit durant.

Pipi 1

Oui, c’est bien vrai, ma fille de 5 ans et demi urine en dormant, mais le pire dans tout cela, c’est qu’elle ne se réveille pas, même si son lit est trempé et que tous ses vêtements empestent. Il est certain que je n’aime pas non plus faire une brassée de draps chaque matin ou parfois même au beau milieu de la nuit, qui aimerait ça? Mais là n’est pas le problème. Nous avons essayé plusieurs fois de la laisser dormir en sous-vêtement, mais rien n’y fait. On a beau lui interdire d’ingurgiter tout liquide après le souper, la faire aller aux toilettes avant et même pendant le dodo, il y a toujours un  pipi qui se pointe le bout du nez la nuit, durant son profond sommeil.

Au début, j’en avais marre et je ne comprenais pas ce qui se passait. J’ai essayé de l’appâter avec une surprise pour la motiver; on a bien eu un répit de trois gros dodos où sa Pull-Ups est demeurée au sec, mais bon, le jour de la marmotte est revenu rapidement nous ronger et depuis, chaque matin sa couche d’entraînement est gonflée à bloc.

Tableau de motivation

Dernièrement, j’ai même préparé un tableau de motivation pour me mettre sur le projet plus sérieusement. Comme j’en avais aussi fait un pour son frère qui porte, depuis peu, les culottes durant le jour afin de l’entrainer à aller sur la toilette, je me disais qu’en se motivant à deux, ça doit être mieux! WRONG! Mon fils remplit chaque semaine son tableau d’autocollants de camions et de superhéros. Ma fille, NIET. NADA. VIDE. RIEN.

Pipi

Ma cocotte est 100% propre le jour, elle n’a eu aucun accident depuis belle lurette. La nuit, c’est une tout autre histoire. On pourrait croire que quelqu’un va dans sa chambre vider une chaudière d’eau dans sa Pull-Ups. Je ne sais plus quoi faire.

J’ai lu beaucoup sur le sujet pour trouver des trucs et aussi pour savoir si mon enfant est normal or not. Eh bien oui, pour le moment du moins. Même si notre entourage semble découragé, moi aussi parfois, certains enfants ont plus de difficulté à maîtriser leur vessie durant la nuit et c’est notre cas ici. Ce pourrait venir de nous, ses parents, mais dans mon souvenir, je me rappelle quelques accidents nocturnes par-ci par-là, mais rien de récurent nuit après nuit. À moins que papa ait une histoire à me raconter que je ne connais pas encore, les chances sont minces.

Qu’est-ce que l’énurésie ?

Pour les chanceux qui n’ont pas connu cette situation, je vous résume ce qu’est l’énurésie nocturne. Non, ce n’est pas une maladie ni même un problème psychologique ou autre infection. Il s’agit plutôt d’une étape de croissance chez les enfants, un apprentissage. L’énurésie nocturne, en fait, c’est lorsqu’un enfant urine de façon involontaire pendant la nuit, et ce, malgré le fait qu’il soit entièrement propre durant la journée.

Quand faut-il s’inquiéter en tant que parent?

  • Si votre enfant âgé de 6 ans et plus mouille encore son lit de façon régulière (SAUVE, j’ai encore quelques mois devant moi…);
  • Si votre enfant recommence soudainement à faire pipi au lit après avoir été propre pendant 6 mois minimum;

Cet été, ma fille aura 6 ans. Si l’énurésie nocturne n’est pas disparue d’elle-même avec le temps, je vais devoir sérieusement questionner mon pédiatre afin de régler cette situation qui dure depuis quelques années.

Pour l’instant, le seul effet secondaire lié à cette situation est l’érythème fessier qui perdure puisque la nuit durant, elle dort avec une couche souillée pendant plusieurs heures. Le contact de la culotte d’entraînement humide avec ses petites fesses irrite grandement la peau et entraîne des rougeurs qui peuvent lui causer de la douleur lorsque vient le temps de mettre ses sous-vêtements, TSÉ la mautadine de couture sur le bord d’une fesse! Mais à long terme son estime de soi pourrait être atteinte si la situation se prolonge. C’est pourquoi je tente de l’encourager, de l’appuyer par tous les moyens au lieu de la culpabiliser ou de la gronder. Imparfaits que nous sommes, parents, nous l’avons déjà chicanée pour ses pipis au lit, mais nous nous sommes vite aperçu que ça ne changeait rien à la situation…

Avec trois enfants, on ne peut pas toujours concentrer tous nos efforts sur plus d’un lièvre à la fois. Pouvoir me dédoubler rendrait ma vie si facile. Présentement, je me concentre sur l’apprentissage de la propreté chez mon garçon et, lorsque celui-ci sera sorti du bois, je mettrai les bouchées doubles pour ma petite chérie, qui ne voit aucun inconvénient, en ce moment, à faire pipi au lit. Elle en rit même, parfois, ce qui m’exaspère. Mais bon, de mon côté je ne me stresse plus avec ça. J’ai compris que ça irait à son rythme et que cela ne sert à rien de la brusquer, ou même de lui promettre la lune en échange d’une nuit au sec.

Après avoir tout essayé, j’avoue que j’ai abdiqué. J’ai abandonné le projet de vouloir à tout prix en finir avec l’énurésie nocturne. J’ai lâché prise et ma vie familiale s’en porte mieux aujourd’hui. Mon entourage ne fait pas toujours preuve de compréhension envers tout cela, mais à quoi bon. C’est toujours bien moi la mère, et je sais ce qui est bon ou mauvais pour mon enfant, du moins je le crois et l’espère.

On ne se le cachera pas, malgré tout, j’ai bien hâte que tout ceci soit chose du passé. En attendant…

Avez-vous des trucs qui pourrait l’aider, l’encourager, la motiver?

Qu’avez-vous fait pour passer à travers cette épreuve?

Envoyez-moi des ondes positives pour que je conserve cette patience qui me gruge de l’intérieur! Je sais bien que le temps arrange les choses, mais j’ai peur d’attendre trop pour rien.

Une dernière chose… Ne lui dites pas que je vous en ai parlé, elle serait gênée de savoir que tout le monde connaît son secret. Un peu de discrétion SVP. CCHHHUUUUTT!!!!

Crédit photo : Système D pour fauches (photo 1) et Marie-Christine Jalbert pour Mamans avec opinions (photo 2)

2 Commentaires

  1. Bonjour et merci pour votre article! Mon fils de 5 ans et demi fait toujours pipi au lit la nuit, et je serais curieuse de savoir si votre fille a passé l’étape! Nous aussi nous desesperons un peu parfois, même si je me dit que cela viendra… merci et peut-être à bientôt

    • Bonjour, l’auteure ne fait plus partie de notre équipe, mais je l’ai contactée et voici sa réponse:
      Salut
      Effectivement ma fille a 8 ans aujourd’hui et le problème est derrière nous depuis un bon moment déjà. Cette situation a duré un moment et s’est résolue d’elle-même avec le temps. Ma fille est désormais capable de se réveiller et de se lever pour aller aux toilettes la nuit. Je ne pourrais dire que c’est une question de maturité ou non ou si autre chose se cachait sous cette problématique mais ne vous découragez pas et continuez d’encourager votre enfant à aller aux toilettes avant le dodo et ayez une bonne routine. Bonne continuation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.