Cannelle Boulangerie

2
261

Une recette d’ici, sans GLUTEN
par Marie-Christine

Cannelle

Quand les produits Cannelle Boulangerie ont fait leur apparition dans notre cuisine, mon conjoint était très réticent par rapport à cette expérience gastronomique, car les pains à la cannelle sont loin d’être dans son top 10. J’ai donc dû  lui expliquer que les pains tranchés que nous devions essayer ne contenaient aucune trace de cette épice et que c’était plutôt simplement le nom de la Boulangerie. Ouf, je l’ai réchappée belle!

Nous avions trois produits à goûter pour cet essai culinaire. Deux saveurs de pains tranchés, Go Grains! et Bravo!, ainsi qu’un gâteau Reine Élisabeth, le tout sans gluten et sans OGM. Pas que je sois céliaque ou allergique à quelque aliment que ce soit, ni moi, ni aucun membre de ma famille; j’avais simplement envie de constater la différence de nourriture, de texture et de goût. J’avais déjà tenté ma chance avec des spaghettis sans gluten et le goût m’avait quelque peu déçue. Je donnais donc une autre chance aux coureurs.

Comme je ne connaissais rien de cette entreprise et encore moins des produits qu’elle créait. J’ai tenté de m’informer davantage et j’ai attendu quelque peu avant de produire cet article, car leur site web se refaisait une beauté. Après quelque temps, je me suis rendu à l’évidence que la mise à jour du site internet devait être plus longue que prévu et j’ai plongé. J’ai dû faire certains essais et erreurs afin d’être en mesure de vous donner mon opinion personnelle sur la Cannelle Boulangerie, car en réalité, le mode d’emploi n’est indiqué nulle part sur les produits?!

Tout d’abord, ma famille et moi avons dégusté le pain Go Grains. Ayant voyagé quelque peu pour se rendre dans les Laurentides, ce pain tranché était congelé depuis son départ de la boulangerie et se devait de retourner dans le congélateur de ce pas. Malgré tout, le manque d’instructions sur l’emballage faisait en sorte que je me questionnais beaucoup sur comment le conserver, comment le manger, l’utiliser. Lorsqu’est venu le temps de goûter, j’ai décidé de sortir le pain du congélo pour le laisser tempérer sur le comptoir afin que le tout soit prêt à manger au petit déj. Pour ma part, j’ai bien aimé le goût des grains, la richesse du pain, la croûte croustillante et la mie tendre, presque molle. Les premières tranches de pain avaient bien conservé leur fraîcheur même après plusieurs jours, voire semaines, en hibernation. J’étais plus que satisfaite. Malheureusement, je n’ai pas eu le même son de cloche de l’autre côté de la table. Les princesses n’ont tout simplement pas terminé leurs rôties et Monsieur m’a tout de suite mentionné que les graines se coinçaient entre ses dents. Mon petit homme, lui, a bien mangé son repas, mais sans plus.

Cannelle2

Le lendemain, le pain étant demeuré dans ma merveilleuse boîte à pain, les tranches suivantes se séparaient de la croûte au simple toucher. Peut-être était-ce dû au transport? On se retrouvait donc avec des bouts de pain impossible à mettre dans le grille-pain et, surtout, impossible à tartiner. J’ai donc compris à ce moment que j’avais fait une erreur, et que le prochain test à faire serait de conserver en tout temps le pain au congélateur.

Pour Bravo!, j’ai fait les choses différemment, et ce fut un véritable succès. La texture du pain, quoique plus dense que la normale, se rapproche beaucoup du pain habituel de la maisonnée. Il fut bien aimé de tous les membres de la famille. Je dirais même que ce test est passé inaperçu à la table. Sa fraîcheur, son goût irréprochable, son look plus ressemblant à une tranche de pain ordinaire sans grains en plus, sa couleur uniforme… Les enfants l’ont assurément assimilé à leur tranche de pain ordinaire sans en faire tout un plat.

Le mode d’emploi utilisé ici : sortir la quantité désirée du congélateur lors du réveil de maman, réveiller les enfants un à un pour ensuite revenir à la cuisine et insérer les tranches de pain dans le grille-pain. Hop! Beurrer le tout selon les goûts et l’humeur de vos tout-petits et le tour est joué! Le pain conserve vraiment sa fraîcheur en demeurant congelé jusqu’à la toute fin. Fini les tranches démantibulées dans le fond du sac à pain.

Mes petits bémols? La grosseur des tranches. Elles sont petites, parfaites pour moi et pour mes enfants, mais trop petites pour mon conjoint qui a dû en manger au moins trois pour satisfaire son estomac. Imaginez une famille de 5 comme ici : si chaque matin on ingurgite en moyenne six tranches de pain, laissez-moi vous dire qu’en moins d’une semaine on a vu le fond du sac assez rapidement merci, contrairement à la marque populaire qui nous dessert pour environ sept jours consécutifs, sans compter les sandwichs que Monsieur mange parfois en soirée…

Pour les rôtis du matin ou les sandwiches grillés, c’est tout à fait génial, et les diverses saveurs de pain de la Cannelle Boulangerie se prêtent très bien à ces mets. Toutefois, je me questionnais pour l’usage de ce pain pour un sandwich froid? Je me trompe peut-être, mais je me voyais mal mettre des tranches de pain congelé accompagnées de fromage, de salade et de viande dans la boîte à lunch de ma fillette. De plus, tel qu’expérimenté avec le pain Go Grains, une fois le produit décongelé depuis quelque temps, il est difficile de le tartiner sans que ce dernier ne se déchire en morceaux, donc selon moi (à ce jour…), ce type de pain n’est pas idéal pour la boîte à lunch ou pour pique-niquer en buffet froid. Malgré tout, je me dis que je n’ai peut-être tout simplement pas encore trouvé la formule pour y parvenir. Pour ceux et celles qui achètent et mangent les produits de la Cannelle Boulangerie, illuminez-moi là-dessus et donnez-moi votre façon de faire que je puisse l’essayer en sandwiches cet été!?!

Je suis de ces familles qui achètent en grosse quantité au marché pour ensuite en congeler une partie. Oui, j’ai un congélateur bien pratique et normalement toujours rempli à ras bord qui loge au sous-sol et qui me dépanne régulièrement quand je ne sais pas quoi faire pour le repas. Il est donc normal pour moi de congeler mon pain, histoire de ne jamais être prise de court lorsque nous arrivons à la dernière croûte. Mais pour une famille qui n’a pas cette chance, le fait de devoir congeler ces produits en tout temps peut être un désavantage, car une fois tous ces produits dans le congélateur à la cuisine, laissez-moi vous dire qu’il ne restait pas énormément de place pour autre chose. Après avoir joué à Tetris et rangé méticuleusement tous les produits congelés, il m’arrivait parfois de ne pas voir les emballages et de les oublier au fond, derrière les fruits, légumes ou autres aliments congelés.

Pour ma part, le congélateur de la cuisine fait office de rangement pour les aliments que nous utilisons quotidiennement ou régulièrement. Normalement, sur le comptoir, j’ai une boîte à pain qui m’empêche d’embourber mon électroménager. Malgré le fait que la congélation permet d’étirer la fraîcheur d’un aliment encore et encore, je consens à ce que mon deuxième congélateur me serve de réserve, mais celui de la cuisine, c’est une tout autre histoire. On le sait tous, nos électros ne seront jamais assez gros pour contenir tout ce que nous achetons, sinon gare à celui qui retirera la boîte en façade… il pourrait s’en suivre tout un éboulis.
Pour  conclure cette dégustation, nous avons gardé le meilleur pour la fin, le gâteau Reine Élisabeth. En réalité, je l’ai perdu de vue pendant plusieurs jours avant de me rappeler, un soir où mes enfants me demandaient d’énumérer les choix de desserts; il m’est revenu en mémoire, comme une bulle au cerveau qui repasse par là! Ce fut un succès monstre! On en redemandait une deuxième portion, me faisait promettre d’en mettre dans le lunch de ma grande fille le lendemain.

Moelleux à souhait, il a tout pour lui. Nous avons déjà hâte de goûter les autres saveurs de gâteau afin de savoir s’ils sont aussi délicieux que le laisse présager le Reine Élisabeth. Congelé autant que décongelé, c’est un choix gagnant pour tous les repas ou collation. À sa sortie du congélo, un petit 25 secondes de micro-ondes et il fera jouir vos papilles gustatives, je vous le promets. Toujours aussi délicieux après 1 ou 2 journées au réfrigérateur, même encore après un séjour de 24 heures au fond de la boîte à lunch de monsieur.

Le goût est juste parfait. À la maison, nous ne sommes pas de fervents amateurs de gâteaux, mais sachez que dans le cas de CE gâteau particulier, le Reine Élisabeth de la Boulangerie Cannelle, les cinq membres de la famille étaient unanimes : il est sublime. De plus, grâce à son emballage cartonné, vous pouvez le coincer dans votre congélateur entre un paquet de steak haché et la boîte de gaufres au chocolat; le gâteau sera toujours intact, il gardera sa forme initiale et ne sera jamais écrasé, tout simplement génial. Ce dessert artisanal s’est taillé une place de choix dans notre maison et la tarte aux pacanes est la prochaine sur ma liste d’épicerie.

Pour trouver les produits Cannelle, rendez-vous dans le rayon du surgelé des produits naturels de votre épicier. Pour moins de 10 $, vous serez à même de pouvoir savourer toute une gamme d’aliments sans gluten de la boulangerie artisanale. Revenez-moi avec votre expérience et vos idées!

Cannelle3

BON À SAVOIR: J’ai reçu, et ce, tout à fait gratuitement, quelques produits offerts par la Cannelle Boulangerie, mais mes articles ne sont pas commandités par cette entreprise. Mon opinion est donc sincère et vraie.

 Crédit photos : Mélanie L. de Mamans avec opinions et Cannelle Boulangerie

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.