Manger: un jeu d’enfant

0
101

Un livre à se procurer !
par Marie-Christine

Manger1Dans la trentaine, je suis de cette génération où l’on négociait notre dessert à coup de bouchées de patates pilées. Pour que je termine mon assiette, mes parents camouflaient mes légumes avec du fromage fondu, histoire d’ensevelir ce goût qui répugne souvent les enfants. Je l’avoue, j’étais une enfant difficile quant à mes choix culinaires.

Aujourd’hui, je suis de ces parents qui désirent voir le fond de l’assiette avant de passer aux sucreries, aux gâteaux ou à la crème glacée. Une façon de faire qui a traversé plus d’une génération à ce jour. Je suis aussi une négociatrice hors pair lorsqu’il s’agit de la quantité de bouchées ingurgitées versus la grosseur du dessert servi. De plus, lorsque mes enfants ne veulent pas terminer le repas, il m’arrive souvent de troquer leur dessert contre un fruit, ce qui parfois les convainc de poursuivre leur souper ou simplement de s’abdiquer à choisir une pomme, une poire ou des raisins pour clore le tout. Sachez toutefois que mes enfants aiment les fruits, et que ce n’est pas un supplice pour eux de devoir en manger. Mais entre un cupcake et des morceaux de cantaloup, le choix est facile à faire, vous comprenez?

Je suis toujours pleine d’inquiétude lorsqu’il s’agit de la santé de mes tout-petits, et de savoir qu’ils mangent à leur faim en terminant un repas complet, rempli de bonnes choses, me permettait de n’avoir aucun remords lorsqu’ils mordaient à pleine dent dans un brownie, un beignet ou une barre tendre. Je ne voulais pas interdire certains aliments, car je connais la théorie de la restriction qui fait en sorte que plus un aliment est interdit, plus l’envie de le manger est grande. La restriction amène la Manger2surconsommation. Finalement, manger et faire manger nos enfants est une tâche des plus complexes de nos jours.

Le livre Manger : Un jeu d’enfant, par la nutritionniste Guylaine Guèvremont et la journaliste Marie-Claude Lortie, est un excellent outil pour aider les parents à cheminer vers des habitudes alimentaires plus saines et qui éviteront votre lot de combat à table avec vos enfants. Différents trucs, stratégies et conseils sont mis à votre disposition dans cet ouvrage, le tout afin de transformer l’heure du repas en moment de plaisir pour toute la famille. L’important est en premier lieu d’être attentif aux réflexes de faim et de satiété, autant chez les adultes que chez notre progéniture.Manger3 Pourquoi avons-nous laissé tomber cette méthode innée chez les nourrissons et qui fonctionne à merveille à cet âge?

Ce livre a pour but d’aider les parents à éduquer des mangeurs libres et en santé et, ainsi, favoriser et réintégrer l’alimentation intuitive chez les petits et les grands. Pour ma part, cette lecture m’a permis de découvrir de A à Z cette méthode d’alimentation différente de ce que l’on m’a inculqué depuis de nombreuses années. Tranquillement, je tente de la mettre en pratique à la maison, ce qui est plus facile à dire qu’à faire; c’est vraiment un work in progress pour nous.

Pour les auteures, il n’y a pas de bons ou de mauvais aliments, le poids santé n’est plus et les enfants n’ont pas tous le même appétit, ni les mêmes goûts, ils sont tout un chacun unique en soi. Il faut plutôt considérer les aliments comme étant un carburant dont le corps humain a nécessairement besoin pour vivre. Une façon d’enfin laisser tomber la bataille contre les régimes et les pressions sociales concernant le poids santé et l’embonpoint et de finalement faire honneur aux bonnes bouffes entre famille et amis, de ne plus se priver et de manger sainement, c’est la clé.

Cette lecture a éclairé mon chemin, moi qui faisais face régulièrement au typique « J’ai plus faim » de mes enfants, qui veut réellement dire « J’aime pas ça et j’aimerais mieux me bourrer de dessert ». Je vais donc à mon tour, vous transmettre les principes de base de l’alimentation intuitive :

  • En premier lieu, tous les régimes sont à proscrire, il faut plutôt honorer sa faim et faire la paix avec la nourriture;
  • Le respect de la sensation de satiété est un des éléments les plus importants, autant dans cette approche que dans le livre Manger : Un jeu d’enfant;
  • Il faut aussi déguster pour se satisfaire, écouter et respecter son corps et répondre à ses besoins et sentiments autrement qu’en mangeant;
  • La santé étant primordiale, il faut aussi trouver un certain équilibre et bouger par plaisir et non par obligation.

 
On m’a toujours dit que si une fringale frappait à ta porte, de boire un verre d’eau pour voir si cette envie soudaine de manger disparaitrait; si tel est le cas, c’est que vous n’aviez pas réellement faim, vous vouliez possiblement comblez un ennui ou une émotion qui vous affligeait. Voilà donc un bref aperçu de cette technique surnommée aussi l’alimentation plaisir!

Ce livre n’en est pas un qui contient des recettes miracles ou de menus idéaux à suivre, non. Il est plutôt un outil qui réfléchit avec vous sur les façons de faire et les stratégies afin d’arriver à une sérénité souhaitable quant à l’alimentation générale de vos petits, et la vôtre par la bande. Une vraie révélation, dans mon cas.

Outre son contenu des plus intéressants et constructif, j’ai adoré la formule du livre qui, suite à chacun des chapitres, nous résume les grandes lignes importantes à retenir. Cet ouvrage touche a de nombreuses facettes de la vie d’un parent typique et plusieurs points peuvent ou non, ressembler à votre situation et c’est ce qui fait que ce livre s’adresse à un public des plus variés. Parents de bébés, parents d’adolescents en pleine crise d’identité, en passant par toutes les phases, ce livre est pour vous. Rempli de conseils pratiques, de méthodologies diverses, d’exemples concrets tirés d’expériences personnelles des auteures, ce livre est un guide à garder à portée de main, car il est impossible de tout retenir en une seule lecture. C’est une bible à consulter afin de parfaire vos habitudes alimentaires et d’aider votre petit à avoir une alimentation saine et complète de façon autonome à long terme.

Ce n’est pas un mythe, l’enfant est un grand imitateur, et le proverbe populaire « Fais ce que je dis et pas ce que je fais » n’est pas un de ceux qu’il est possible d’appliquer quant à l’alimentation. Votre enfant aura plutôt tendance à observer votre comportement pour ensuite se l’approprier, la majeure partie du temps. Il vous faut donc agir de façon conséquente quand vous leur enseignez certains rudiments de la vie, car ils ont une confiance absolue en vous. Vous êtes leurs modèles.

Dès la naissance, le comportement intuitif est inné chez le nouveau-né. Le concept de nourrir à la demande est instauré et convient à toutes les parties, même si l’allaitement peut parfois être difficile. Autour de 6 mois d’âge, des aliments sont introduits et encore une fois, l’alimentation intuitive est privilégiée. Lorsque l’enfant détourne la tête de la cuillère, nous comprenons que la quantité de nourriture ingurgitée est satisfaisante pour son petit corps. Pourquoi alors en cours de route, nous faisons demi-tour et changeons ce procédé qui semble si simple en début de vie? Laissez votre enfant choisir les quantités de nourriture qu’il mange et focalisez préférablement sur la diversité des aliments et inculquez des habitudes saines. Comme diraient les auteures de Manger : Un jeu d’enfant, chaque enfant est différent et ce qui marche pour un n’est pas un gage de succès pour un autre. J’ai moi-même trois toddlers et laissez-moi vous dire qu’ils sont complètement différents les uns des autres et que leurs goûts ne se ressemblent pas vraiment, donc faire un souper est digne d’un casse-tête de mille morceaux chaque soir à la maison.

Si les parents sont relaxes devant les aliments, l’enfant se dira que manger est un moment de bonheur à partager. Toutefois, si les parents se privent, se sentent coupables de manger tel ou tel aliment, ou encore comptent les calories ingurgitées à chaque repas, le petit y trouvera quelque chose de compliqué et pourrait développer plus tard une relation complexe avec son poids et les aliments. Aimez votre enfant tel qu’il est au naturel et démontrez-le lui, peu importe sa taille, son poids, sa forme; c’est ce qu’il l’aidera à être bien dans sa peau toute sa vie.

En conclusion, lorsqu’un enfant naît, il a déjà une personnalité bien à lui, et notre rôle en tant que parents est de l’aider à cheminer, à développer sa force de caractère, à devenir le jeune, l’adolescent et l’adulte épanoui et unique. Nous sommes pour cet enfant de précieux alliés surtout à la période de l’enfance, mais aussi tout au long de sa vie. Notre objectif : que notre ou nos petits deviennent autonomes un jour, qu’ils puissent voler de leurs propres ailes, même si cela fait mal au cœur de maman (et surement de papa aussi).

Dans cette optique, laissez votre enfant manger selon sa faim et respectez sa capacité de s’autoréguler. Il ne faut pas viser la perfection, car nous ne serons jamais parfaits. Il faut plutôt tracer la voie à suivre afin de leur permettre de devenir un mangeur qui aime gouter de nouveaux aliments et qui prend plaisir à manger et qui reste, pour la vie, capable de manger quand il a faim et d’arrêter quand il ressent la satiété.

Manger est un des grands plaisirs de la vie. Aidez votre enfant à en profiter pleinement.

BON À SAVOIR: J’ai reçu, et ce, tout à fait gratuitement, un exemplaire du livre offert par Les Éditions La Presse, mais mes articles ne sont pas commandités par cette entreprise. Mon opinion est donc sincère et vraie.

Crédit photo 1 : http://librairie.lapresse.ca/livres/manger-jeu-enfant-908.html

Crédit photo 2 : www.topicgezondheid.be

Crédit photo 3 : plurielles.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.