Rénover avec des enfants…

0
329

Et si c’était à refaire?
par Marie-Christine

Au début de l’année 2013, après de nombreux mois de rumination d’un projet d’agrandissement de notre nid d’amour, nous avons décidé d’aller de l’avant dans la rénovation de notre maison. À ce moment, notre famille était constituée de mon conjoint et moi-même, ainsi que nos deux belles filles, âgées de 1 an et demi et 2 ans et demi.

J’ai donc pris le projet en main, puisque côté planification, j’assure assez bien, et de son côté, mon copain étant plus de type manuel, son rôle allait être des plus importants durant les travaux futurs. Nous avons fait faire des plans de professionnels, car la ville l’exigeait, mais aussi, car cela nous rassurait et nous permettait de voir plus concrètement ce qu’il en était. Un contact Facebook œuvrant dans le domaine nous a permis d’épargner quelques sous et de livrer un plan conforme en tous points, qui répondait à nos attentes, tout en gardant en tête que plusieurs modifications ont eu lieu tout au long du processus et encore aujourd’hui!

À ce stade, tout va pour le mieux.

Arrive ensuite l’étape du choix de l’entrepreneur. C’est donc ici que Monsieur rejoint la procédure de sélection. Après avoir reçu des soumissions pour un projet clé en main, nous sommes atterrés. Les prix faramineux excèdent de beaucoup trop le budget que nous avions prévu. Nous ne lâchons pas le morceau pour autant. Nous décidons donc de couper les coûts et de faire de nous-mêmes des chargés de projet. Nous devons donc rechercher nos propres sous-traitants et les faire soumissionner un par un pour vérifier les coûts par rapport au service offert. Notre objectif: être en mesure de réaliser la majorité de notre projet de rénovation nous-mêmes pour maximiser et rentabiliser notre argent!

Si vous n’êtes pas une personne manuelle et que vous prévoyez engager quelqu’un pour tout faire, vous êtes très chanceux que vos moyens vous le permettent, mais un petit conseil, soyez présents lors des étapes cruciales de votre projet pour vous assurer que tout soit fait comme il se doit. Dans notre cas, nous avons donc pris soin de bien choisir l’entreprise d’excavation, la compagnie de coffrage et l’entrepreneur en construction qui érigerait la structure, bref le rough. Des erreurs se sont tout de même glissées ici et là, et je dois dire qu’heureusement, mon conjoint s’y connaît en construction, car il a pu déceler certaines failles et de cette façon, nous avons pu aviser les professionnels rapidement et ces derniers ont dû refaire certains trucs. Mais ce fut tout un casse-tête et beaucoup d’imprévus et de changements au plan initial. Avec deux jeunes enfants à la maison, un 3e en route, l’organisation de tout ce chantier devient primordiale et aussi chaotique quand les enfants s’en mêlent et que les parents ne sont pas toujours au diapason au niveau des décisions à prendre.

Je remercie mon conjoint des 20 dernières années qui est complètement génial! Il a mené notre projet d’une main de maître, même s’il n’est pas fini (et qu’il ne le sera peut-être jamais!)! Ce projet nous a fait apprendre, même si aujourd’hui, on est au bout du rouleau.

Nous avons investi un gros montant dans ces travaux et avons été déçus de certains de nos choix certes, mais avant de nous lancer, nous avions pesé le pour et le contre sans vraiment comprendre que nous nous embarquions dans le projet d’une vie. Même si les gens de notre entourage nous l’ont fortement déconseillé, car des rénos, c’est dur sur un couple. Mais déménager? Nous devions chercher une autre maison d’au moins 4 chambres, et rares sont celles qui sont potables et ayant un prix abordable. Nous étions dans une impasse.

C’est ainsi que, les deux pieds dans le pot, nous sommes toujours en zone sinistrée 3 ans plus tard, car lorsque tu as une maison, il y aura toujours un projet pour s’ajouter aux dix déjà sur la liste. Mon conjoint et moi étant tous deux des professionnels travaillant à temps plein, je peux vous confirmer que mon amoureux, lui, travaille en moyenne 7 jours sur 7, quasiment 52 semaines par année, depuis tout ce temps. Il travaille fort, il est épuisé et même écœuré et cela se comprend. Pour ma part, je me sens souvent seule et je ne peux rien lui reprocher.

Mes weekends, je les passe seule avec mes 3 enfants à courir à droite et à gauche pour une planche de bois, une boîte de clous, des couleurs de peinture ainsi que pour toutes les commissions reliées à la vie quotidienne et parfois quelques activités, histoire d’agrémenter leur vie de beaux moments et de pouvoir souffler un peu. Car laissez-moi vous dire que 3 enfants de 5 ans et moins, ça a beaucoup de gaz à brûler dans une journée! Ces derniers temps, il y a souvent des moments de découragement de la part des deux parties. Je dirais même que les enfants s’ennuient énormément de leur papa et nous le font ressentir.

Des frictions se font ressentir régulièrement puisque de chaque côté, la situation nous désespère, mais finalement, on s’encourage mutuellement et l’on arrive à avoir une vie partiellement normale en sachant que peut-être un jour, tout ça sera derrière nous et que nous vivrons dans un environnement qui nous ressemble davantage tout en étant plus fonctionnel pour notre famille. Nous rêvons du jour où, un beau samedi matin, nous pourrons déjeuner tranquillement sur la terrasse sans cris ni pleurs, sans être pressés et sans réfléchir à notre horaire chargé.

Vous croirez peut-être que j’ai le beau jeu. Être avec les enfants tous les soirs et toutes les fins de semaine, mais sachez que tout en gardant un œil sur eux, je dois simultanément faire tous les repas, les multiples brassées de lavage, la vaisselle, le ménage, gérer les crises, les bobos, les comptes, le courrier, les poubelles, le chien, les chats, alouette! Ce n’est pas toujours facile. Mon conjoint me dit souvent qu’il aimerait changer de place pour une semaine et je suis tentée de vouloir accepter sa proposition chaque fois juste pour voir combien de temps il tiendrait le coup. Mais en même temps, je ne m’y connais pas en rénovation.

Sachez toutefois que je prends part à toutes les tâches auxquelles je suis apte à aider, du moins le plus possible étant donné que je dois aussi m’occuper de mes trois amours. La finition, c’est plus mon domaine, mais vient tout de même un temps où tu es écœuré et que plus rien ne te tente. C’est à ce moment qu’une pause s’impose. Durant quelques semaines, nous avons arrêté les travaux, histoire de nous retrouver et de vivre une vraie vie de famille, des moments en couple, ou tout simplement de pouvoir discuter avec un adulte et non seulement avec des enfants. Entreprendre des travaux à la maison, c’est un pensez-y-bien. Il faut s’y préparer et bien planifier le tout, car on peut facilement perdre le contrôle de la situation et ainsi signer notre arrêt de mort. Mais malgré tout cela, je referais probablement les mêmes choix, car c’est dans cette maison que j’ai eu mes enfants, que ma vie d’adulte a débuté, ma vie de couple, c’est notre première maison. J’ai beaucoup d’attachement pour cette propriété, même si ces travaux nous ont occasionné plusieurs prises de bec, nous sommes toujours ensemble, et probablement plus forts grâce à cette épreuve. Nous avons mis de l’eau dans notre vin par moment et avons appris à mieux communiquer entre nous.

Aujourd’hui, les travaux ne sont toujours pas finis, et d’autres projets se sont ajoutés, mais nous avons appris à vivre au jour le jour et à prioriser notre vie et nos activités familiales plutôt que nos travaux. Il y a toujours des moments où nous focalisons sur les travaux à faire, mais nos échéanciers sont plus réalistes et vraiment plus souples qu’au début de notre projet. L’urgence n’est plus présente, malgré le fait que nous ayons hâte que tout soit terminé. Désormais, c’est une étape à la fois.

Cet été, on s’attaque à l’aménagement de la cour et nous avons bien hâte d’en faire profiter nos enfants!

Article précédentCND™
Article suivantSleep Sheep Smart Sensor
mm
Femme, amoureuse et extravertie, je suis l'heureuse maman de trois joyeux lurons qui font ma joie. Avec eux, je n’ai pas le temps de m’ennuyer - activités et magie sont constamment au rendez-vous. Fanatique de millions de projets en tous genres, j'adore les sports, les arts, le DIY, la réno/déco, ainsi que tout ce qui est esthétiquement beau (mais pas toujours fonctionnel comme dirait l'Homme de la maison !). Mes « dadas » sont : la lecture, surtout la Chick lit et les zoos - une chance que j'ai des enfants ! Collaboratrice depuis juillet 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.