Mères d’aujourd’hui ou “supermoms” ?!

1
370

Le retour aux sources

La plus grande constatation que j’ai faite lors de ma grossesse fut de voir à quel point ton enfant appartient à tout le monde.

C’est puissant comme affirmation, mais j’ai été surprise de découvrir comme les gens peuvent être intrusifs dans leurs questions, comme si tes techniques éducatives devaient être scrutées à la loupe par tout un chacun avant même que ta progéniture ne se pointe le bout du nez.

Je ne sais pas si vous avez observé le même phénomène que moi, mais il me semble que ces dernières années les mamans doivent être encore plus des « supermoms ». Les standards ne cessent d’augmenter. Je n’enlève rien à la génération de nos mères et de nos grands-mères qui avaient leurs propres défis à relever. Par contre, aujourd’hui il faut que tu sois la maman disponible pour l’enfant malade, il faut que tu utilises des couches lavables pour sauver la planète, tu dois avoir le temps de préparer toi-même les purées de ton enfant, il faut que tu sois accomplie dans ton travail, mais que tu sois aussi très disponible pour ta famille, tu dois faire des activités physiques avec ton enfant tout en retrouvant ta « shape » postgrossesse et par-dessus tout, il faut que tu allaites!

C’est fou la façon qu’on observe les choses lorsqu’on commence à les vivre. Ces diverses constatations m’ont sauté au visage pour ne pas dire qu’elles m’ont « pété dans face » lors de ma grossesse. Je n’enlève rien à ces pratiques et je prône le vivre et laisser vivre. Pour moi, si tu fais tout ton possible pour ton enfant et que tu donnes le meilleur de toi-même, c’est ça l’essentiel, que tu l’allaites ou pas et que tu utilises des « couches bio-organiques-écologiques-réutilisables » ou non! En fin de compte, l’important c’est de répondre aux besoins de ton enfant et de lui donner tout l’amour du monde non!?

La pression est forte, car le jugement se fait partout, et ce, même dans les familles. J’ai vraiment été étonnée de voir comment les gens en arrivent vite aux questions que je qualifierais d’intimes, car oui, pour moi, l’allaitement c’est quelque chose de personnel que je ne partage pas avec tout le monde. Je trouve cela intrusif que la troisième question qu’un inconnu te pose (après avoir touché ou non ton ventre arrondi) est : est-ce que tu vas allaiter? Petite fille polie que je suis réponds par l’affirmative en nuançant ses propos « je vais essayer en espérant que ça fonctionne bien ». Alors qu’au fond de moi, je lui dirais bien de se mêler de ses oignons (peut-être avec quelques mots d’église ou non, selon mon humeur de la journée!!!). Attention, ici je parle de quelqu’un d’inconnu ou d’un membre éloigné de la famille que l’on voit seulement au party du jour de l’an. Je ne parle pas d’une conversation avec un proche sur le sujet et qui amène ce fameux débat de l’allaitement.

la réalité d'une mère

Pour moi, il s’agit vraiment d’un débat, car si vous êtes de ma génération, plus rares sont celles et ceux qui ont été allaités par leur bien aimée maman puisqu’elles devaient retourner travailler quelques mois après votre naissance. En plus, on va se le dire il s’agit aussi d’une question de mode! Eh oui! Même pour un phénomène aussi naturel, il y a des vagues et des tendances et dans les années 80-90 ce n’était pas la mode d’allaiter! C’est aussi un débat puisque dans les cours prénataux, les infirmières parlent seulement de l’allaitement et proposent aux parents des rencontres en privés pour l’alimentation aux biberons.

Infirmière : « À main levée, qui ne pense pas allaiter et donner seulement du lait maternisé à son enfant quand on sait que c’est cent fois mieux le lait maternel et ainsi devenir une mère indigne de niveau 4? »

Parents dans la salle : silence radio, on se jette des petits coups d’œil afin de savoir si une « supermom » va oser contredire le « mieux vivre ».

Infirmière : « Parfait! Maintenant mesdames, prenez-vous une poupée pour pratiquer les différentes positions d’allaitement. »

Le même phénomène se poursuit dans les hôpitaux où ils nous servent l’allaitement à toutes les sauces et ce, sans parler de l’accouchement naturel, mais bon il s’agit d’un autre débat!

Le dicton dit : « Ça prend tout un village pour élever un enfant »…ouin on repassera quand un monsieur du 3e âge te donne des conseils au centre d’achat alors qu’il ne s’est probablement pas occupé de ses enfants avant qu’ils ne sachent parler et marcher. Le village commence à être pas mal gros rendu là et je n’ai pas encore mentionné les médias sociaux qui laissent seulement voir le beau des mamans de votre entourage qui allaitent en faisant leur cardio poussette à l’épicerie!

Je dois sûrement avoir l’air intense avec mes affirmations, mais le but derrière tout ça est qu’on arrête de juger la maman à l’épicerie qui achète des purées à son bébé plutôt que de les faire elle-même. On ne la connait pas et le #mèreindigne nous vient vite et on se console face à nos petites difficultés avec nos rejetons en nous disant qu’au moins nous on ne fait pas comme elle. Vraiment? On n’a plus la solidarité féminine qu’on avait!

Vive les mères !

Je crois que dans ce redoutable retour aux sources, le meilleur conseil que j’ai à donner (eh oui! Je fais ça moi aussi donner des conseils!) c’est de faire des choix avec lesquels vous vous sentez bien. Si pour vous, c’est super important l’écologie et les couches lavables « go for it » et si vous voulez allaiter votre enfant jusqu’à 4 ans « go for it ». L’important est de garder la tête haute et de vous faire confiance, vous êtes la meilleure personne pour savoir ce dont votre enfant a besoin 😉

Vive les supermoms!

Crédit photo : Héloïse Weiner (photo 1)

1 COMMENTAIRE

  1. Je crois que dans tous ça le pire c’est de se faire comparer à un autre. Il n’est pas propre?Son cousin lui à son âge il l’était qu’est ce qui se passe? C’est tellement facile de juger la famille des autres!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.