Bébés au restaurant…

0
73

Quand les endroits publics deviennent amis des bébés
Par Caroline

photo_amisdesbébés
Bébés Charlotte et Alexis apprécient leur sortie au restaurant.

Voyager léger avec bébé pour une courte sortie, au restaurant par exemple, est une chose quasi impossible : couches, lingettes, vêtements de rechange, crème de change, jouets, biberon ou châle d’allaitement, en plus du siège d’auto et de la poussette. Il est dur de ne pas être épuisée avant même d’arriver à destination. Alors, si en plus l’endroit en question n’est pas ami des bébés, cela devient carrément décourageant!

Heureusement, plusieurs endroits se démarquent par leurs attentions à l’égard des parents et de leurs enfants. Dans le quartier Pointe-aux-Trembles, où je réside, des commerces et des organismes ont reçu une certification Bienvenue familles. Cela signifie que les familles ainsi que les femmes qui allaitent sont bien accueillies, sans obligation d’achat. De plus, certains critères doivent être respectés afin d’obtenir cette certification, entre autres l’accès facile aux poussettes, les tables à langer accessibles aux femmes et aux hommes, ou les stationnements réservés aux femmes enceintes et/ou aux familles.

Avant de devenir mère, je trouvais ce projet intéressant, mais sans réaliser à quel point il faciliterait ma vie de jeune maman. Allaiter au restaurant devrait être une chose courante, mais parfois, je me sens mal à l’aise, surtout dans un restaurant où il n’y a pas de table à langer (« parce qu’on est en 2016 », pourtant!!!). On nous envoie ainsi le signal que les enfants ne sont pas les bienvenus. Je ne parle pas d’endroits 5 étoiles idéaux pour un souper romantique où je n’oserais pas m’aventurer avec ma poussette. Lorsque vous voyez dans la porte d’entrée un collant avec une indication que vous serez bien accueillis avec bébé, cela enlève une tonne de pression.

Il faut le dire, nous sommes parfois des championnes pour nous culpabiliser ou pour avoir la crainte d’être jugées. Dans mon cas, je me rappelle de ma première sortie avec bébé et mon chum. Une dame s’est approchée de nous pour regarder notre trésor et n’a pu s’empêcher de nous dire que notre enfant devrait être à la maison à cet âge. Bonjour la culpabilité qui a duré quelques minutes pour disparaître assez rapidement en constatant le bien-être vécu par ma petite famille. À notre retour à la maison, nous avons tous fait une longue sieste, chose rare en milieu d’après-midi avec un bébé particulièrement éveillé!

Dans un monde idéal, il ne sera peut-être plus nécessaire d’obtenir cette certification famille puisque tous les endroits publics deviendront amis des bébés. D’ici là, je continuerai de rester ébahie devant un gérant de restaurant réticent à ce que ma coquille d’auto dans lequel mon bébé dort paisiblement soit sur la banquette. Monsieur craignait pour l’état de son siège, même si ma coquille est en plastique et que son restaurant mériterait une sérieuse cure de rajeunissement. Et je parle d’un endroit soi-disant familial! En contrepartie, un client nous a remerciés, mes amis et moi accompagnés de nos bébés, de contribuer à l’augmentation de la natalité qui permettra de financer sa pension de futur retraité!

Ces sorties avec bébé procurent beaucoup de bonheur, comparativement aux petits inconvénients observés. En souhaitant que d’autres commerces et institutions emboîtent le pas afin que les enfants ne soient plus des obstacles aux sorties des mamans.

Et vous, craignez-vous de fréquenter certains endroits publics avec votre bébé?

*La photographie accompagnant cet article a été prise au restaurant Tomate Basilic où le personnel était particulièrement attentionné à notre égard avec nos bébés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.