Histoire de dodo

1
113

Où dort votre enfant ? Et pourquoi ? La mienne dort…
par Mélanie L.

Ma fille me pose la même question depuis qu’elle a l’âge de dormir dans un lit… LA question revient de manière quotidienne et possède même quelques variantes à son actif.

Les variantes les plus utilisées par ma petite tannante d’amour

  • Variante #1: Maman, est-ce que je peux dormir avec toi/dans ton lit/dans ta chambre ?
  • Variante #2: Maman, est-ce que je peux m’endormir dans ton lit/dans ta chambre ?
  • Variante #3, ou invention de maux: C’est que j’ai vraiment mal au dos. Ton matelas est beaucoup plus confortable que le mien. J’aurais besoin d’un petit peu de douceur. Juste une nuit. S’il-te-plait.
  • Variante #4, ou tentative d’intimidation, c’est selon: Il me semble que ça fait longtemps que tu ne m’as pas dit oui ?!

 
Dodo3Si je refuse sa première offre, la variante#1, elle enchaîne généralement avec la variante #2. Il faut avouer qu’elle est très intelligente, car en y allant aussi graduellement dans ses demandes, elle a plus de chance qu’on finisse par accepter son offre. La petite variante de “s’endormir” au lieu de “dormir toute la nuit” pèse énormément dans la balance lorsque les yeux de mon mari et de moi se croisent. Car dans le premier cas, mon mari doit accepter de lui laisser sa place (son espace, son confort et sa femme: moi) et de dormir dans une chambre de fille, rose, entouré de Monster High. Tandis que dans la deuxième, il n’a qu’à la transférer dans son propre lit au moment de son choix. Ainsi, elle profite donc de quelques heures de répit et de tranquillité dans notre chambre, notre lit, nos draps, nos couvertures, notre odeur, avec nos choses et ça, elle A-DO-RE tout simplement ça. Si elle le pouvait, elle passerait toutes ses nuits avec nous. D’ailleurs, on a rapidement dû lui expliquer pourquoi elle dormait seule dans sa chambre alors que nous, on dormait ensemble, car elle ne comprenait tout simplement pas pourquoi nous avions ce privilège alors qu’elle, elle ne l’avait pas. Le rêve ultime de ma fille ? Enlever toutes les chambres de la maison et faire un ÉNORME dortoir. Hahaha !

Dodo1Lorsque les variantes #1 et #2 ne sont pas concluantes, elle fait généralement appel à son imagination ou à ses talents d’actrice. Elle amplifie ses petits maux ou en invente tout simplement de nouveaux. Il est évident que je suis sensible à ses demandes, surtout lorsqu’elles sont justifiées (qu’elle m’en a fait part à un autre moment dans la journée ou la semaine, par exemple, et non pas juste avant d’aller au lit), car il est vrai que son matelas n’est pas aussi confortable que le mien, mon mari m’en parle régulièrement, mais surtout après avoir passé une nuit dans la chambre de notre fille… Mais nous l’avons payé si cher… 🙁 C’est tellement décevant.

Et lorsque toutes ses options sont épuisées, elle emprunte quelques fois la voie de l’intimidation. Elle joue tout simplement avec mes émotions. Et l’émotivité, c’est justement l’un de mes points faibles. Je suis une émotive née. Une petite braillarde comme disait ma mère. 😉 Mais je vous rassure, cette variante ne fonctionne que très rarement. Je peux compter son taux de réussite sur les doigts d’une seule main sans problème. Ce n’est donc pas très concluant, mais ça ne l’empêche pas de s’essayer comme on dit.

La discussion se termine souvent par:

  • Mon amour*, là, il est trop tard. On en reparlera demain.
  • Ma chérie*, tu as déjà dormi dans ma chambre cette semaine. Comme elle n’a ce privilège que lorsqu’elle passe une belle semaine, elle l’utilise régulièrement et dès qu’elle le peut.
  • Princesse*, papa a beaucoup mal à son dos ce soir. On va lui laisser son lit, OK? Bizarrement, cette conclusion fonctionne très souvent. Il faut lui donner ça, elle a beaucoup d’empathie pour une petite fille de 7 ans.
  • Etc.

*Je l’avoue, j’adore lui donner de petits surnoms affectueux.

Et vous, comment ça se passe chez vous ? Est-ce que votre matelas est confortable ? Est-ce que vos enfants dorment occasionnellement dans votre lit ? Si oui, à quelle fréquence et pour quel(s) motif(s)? Récompense ?

Article précédentAcné + routine = WOW !
Article suivantVélo-neige
mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l’épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) – celle à l’origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j’ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, aux communications, à la relation d’aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j’entre facilement en interaction avec « les autres ». Je vous invite dans mon quotidien de maman TDA/H, ainsi que dans celui de mes collaborateurs. Lisez nos articles, et partagez nos publications. Bref, faites partie de notre belle et grande famille virtuelle! Fondatrice et rédactrice en chef du blogue Mamans avec opinions (juillet 2015)

1 COMMENTAIRE

  1. Pareil ici. Elle est en maternelle. Mon mari travaille de nuit. Elle vient me rejoindre en douce sans que je M en rendre compte (parce que je me fâchait à me faire réveiller avant). Je dirais qu elle le fait plus particulièrement quand ce n est pas moi qui fait la routine du dodo (hasard ou pas?). Je trouve ça mignon… puisqu’elle ne me réveille pas. Avant, c était une autre histoire. Me faire réveiller, me fâchait. ..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.