Défi éco

0
192

30 jours de belles découvertes
par Mélanie L.

Je n’aurais jamais pensé qu’un jour on me demanderait mon opinion sur des protections féminines réutilisables, mais comme j’ai à cœur l’environnement, que j’aime faire des économies, que j’opte régulièrement et personnellement pour des produits réutilisables comme premier choix et que le futur de ma petite princesse me préoccupe beaucoup depuis sa naissance, je me suis dit que j’allais profiter de cette opportunité pour essayer des produits de qualité à conscience écologique sans me ruiner.  J’avais déjà entendu parler des produits Lötus et Öko par le passé, mais je n’avais jamais osé les essayer personnellement.

Lorsque j’ai annoncé à mon mari que j’allais tester les protections féminines réutilisables Lötus et les serviettes hygiéniques Öko en alternance, il a immédiatement paru dégoûté par la chose jusqu’à ce que je lui rappelle gentiment qu’on avait utilisé, pendant plus de 1 an et demi, des couches lavables pour les mêmes raisons.

Non,  mais est-ce vraiment plus immonde de laver du sang que de laver des matières fécales ? Personnellement, je préfère le sang au caca. Et vous ?

Mon opinion / Mon expérience:

J’ai adoré mon expérience. Habituellement, lorsque j’utilise des serviettes hygiéniques jetables, j’ai toujours cette sensation désagréable d’inconfort grandissant (surtout vers la fin de mes règles) et d’irritation (le frottement de la serviette hygiénique sur l’extérieur de mon vagin est insoutenable), ce qui est tout simplement DÉSAGRÉABLE !

Mais à ma grande surprise, lorsque j’utilise les protections féminines réutilisables des 2 compagnies citées un peu plus haut, c’est tout le contraire.

Mes protections féminines réutilisables sont :

  • Ultra-douces ;
  • Confortables ;
  • Absorbantes ;
  • Imperméables. Je n’ai jamais eu de fuites pendant tout le processus ;
  • Souples ;
  • Colorées à l’extérieur, mais équipées d’une fibre de couleur naturelle à l’intérieur ;
  • Exemptes de parfum et de produit chimique.

Dans le cas des protections Lötus:

  • Le tissu est composé de viscose de bambou et de coton bio ;
  • La protection féminine est souple ce qui favorise la circulation d’air et l’absence de mauvaises odeurs ;
  • La protection féminine est mince ;
  • Sa forme est idéale. Elle n’est ni trop grande ni trop petite. Juste parfaite.

Dans le cas des serviettes hygiéniques Öko

  • Le tissu est composé de coton biologique, de chanvre et de polyuréthane (membrane imperméable qui respire);
  • La protection féminine est un peu plus rigide ce qui favorise le maintien de la protection féminine en place;
  • La protection féminine est composée de 3 épaisseurs, mais demeure toutefois mince ;
  • En ce qui concerne la forme, je les trouve un peu trop étroites pour mes courbes, mais ça, c’est mon avis personnel. Malgré tout cela, je n’ai jamais eu de fuites…

IMG_2778Petit conseil concernant les protections féminines réutilisables Lötus: Je n’ai jamais eu de problème à maintenir mes protections féminines en place  (j’aimerais ici remercier le bouton pression ainsi que les ailes pour leur  bon fonctionnement) dans mes sous-vêtements, mais comme elles sont minces et souples, il m’est arrivé de remonter ma petite culotte et de m’apercevoir que le devant de ma protection féminine s’était replié sur lui-même. C’est pourquoi je vous conseille de vous assurer de bien positionner ou repositionner votre protection féminine avant de remonter votre petite culotte, car la protection féminine a malheureusement tendance à se replier sur elle-même.

Si vous avez cette habitude en tête lorsque vous commencerez à utiliser, vous aussi, des protections féminines réutilisables, vous aurez une longueur d’avance sur moi à mes débuts. Et n’ayez crainte, on s’habitue rapidement à utiliser ce genre de protection.

Le lavage : Personnellement, j’ai opté pour la méthode de lavage à sec qui consiste à entreposer les protections féminines dans un environnement sec en attendant de pouvoir  les laver (un sac de rangement étanche aux odeurs et aux fuites est idéal), car c’est la méthode la plus simple et la plus rapide, mais malheureusement, c’est aussi la méthode la plus favorable aux taches tenaces. Et ici, je vous en parle par expérience, car la plupart de mes protections féminines réutilisables sont restées légèrement tachées. J’ai même essayé de les laver à la vapeur, mais ça n’a pas fonctionné.

Ce n’est pas la fin du monde, mais quand même… Bref, je vous conseille d’essayer la méthode de lavage avec rinçage qui est, à mon avis, un beau compromis entre le lavage « à sec » et le lavage « avec trempage ».

oko serviettePetit conseil concernant les serviettes hygiéniques Öko: Je n’ai jamais eu de problème à maintenir mes protections féminines en place. Il faut dire que les serviettes hygiéniques Öko sont munies d’un bouton pression, de 2 ailes et qu’en plus, elles sont un peu plus rigides que celles de la concurrence, ce qui m’a aidée à les maintenir en place sans effort. Je n’avais nul besoin de les repositionner avant de remonter mes petites culottes.

Côté lavage, c’est un peu plus complexe…

Avant le lavage : Rincer votre serviette à l’eau froide immédiatement après utilisation lorsque possible. L’eau chaude fait coaguler le sang, par conséquent le fait coller plus aux textiles.

Faire sécher ensuite à l’air libre si le lavage ne se fait pas immédiatement, ou poursuivre le trempage dans un contenant d’eau froide où vous pouvez déposer vos serviettes de la journée jusqu’au moment du lavage. Le trempage en eau froide diminue les taches. Attention : nous ne recommandons pas le trempage de plus de deux jours et il est essentiel de changer votre eau au moins une fois par jour.

Lavage : Laver vos serviettes à la machine, cycle normal et à eau froide ou tiède. Il n’est pas nécessaire de laver vos serviettes hygiéniques seules. Si elles ont été bien rincées, elles peuvent très bien être ajoutées à une lessive normale. Ne pas utiliser d’assouplisseur ni de javellisant.

Séchage : Vos Öko-serviettes peuvent très bien aller à la sécheuse. Cependant, prendre note que la chaleur peut fixer les taches en les «cuisant» si les taches ont de l’importance pour vous. Il est normal que le tissu soit un peu plus rigide après séchage à air libre. Quelques minutes à la sécheuse pourront lui redonner de la souplesse.

Anti-taches : Le carbonate de sodium est un excellent anti-tache et peut être ajouté à une eau de trempage. Certains détachants naturels contiennent aussi du peroxyde et peuvent être efficaces. Le soleil reste un excellent détachant et anti-bactérien…si vous ne craignez pas les regards!

Repassage : les serviettes peuvent être repassées à température moyenne si désiré.

Ma conclusion:

Si ces 2 produits pouvaient fusionner et ne former qu’un, je crois que la fusion des 2 serait parfaite. Personnellement, j’aime les 2 produits. Je vous laisse donc le soin de les départir.

BON À SAVOIR: J’ai reçu, et ce, tout à fait gratuitement quelques produits offerts par Omaïki et Öko, mais mes articles ne sont pas commandités par cette entreprise. Mon opinion est donc sincère et vraie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.