Le blues du lundi

0
113
Crédit photo Pixabay
Crédit photo Pixabay

Ah, le blues du lundi… Certaines personnes commencent à l’éprouver dès le son du réveille-matin qui les appelle hors du lit. C’est remplies d’amertume qu’elles ferment, ou encore snoozent, leur alarme. C’est à partir de ce moment-là que le hamster se met à tourner; les choses à faire, les enfants à préparer pour l’école, le stress de la semaine vient de faire son entrée royale.

Pour d’autres personnes, c’est encore pire. C’est dès le dimanche après-midi que cet arrière-goût d’angoisse commence à se manifester. La tristesse de la fin de semaine qui se termine, l’appréhension de la semaine à venir suffit en elle-même à saboter cette journée de détente. Au lieu de profiter de leur journée de répit, elles sont déjà en train de recenser tous les impairs qui peuvent arriver dans la semaine à venir.

Lundi : début de la routine

Je dois admettre que je ne comprends pas tout à fait ces personnes qui détestent le lundi. Bien que j’adore les fins de semaines, les journées de congé et les vacances, c’est avec beaucoup d’entrain que je me plonge dans ma semaine. En effet, une nouvelle semaine, c’est l’occasion de recommencer à neuf, d’être efficace et organisée, d’être vraiment fière de moi. Pourquoi attendre la nouvelle année pour s’imposer des résolutions intenables? Moi, c’est chaque lundi que je tente de me dépasser.

Crédit photo Pixabay
Crédit photo Pixabay

Après m’être ressourcée quelques jours sans horaire strict, j’aime bien me replonger dans la routine. Bien entendu, j’adore le vendredi et le début des vacances est toujours une fête. Nous faisons les décomptes sur des calendriers, nous parlons de ce que nous avons au programme, ou encore de notre absence totale de projets! Mais tout cela ne signifie rien sans l’effort du quotidien pour en arriver à ces moments de répit bien mérités. Pour moi, ces bonheurs sont directement liés aux efforts que l’on met dans notre quotidien. Il faut bien se reposer de quelque chose, non?

Être prêt pour le lundi

Bien que les vacances et les fins de semaine soient des moments de repos, n’oublions jamais que la bête n’est pas loin. Peu importe notre état de déni, lundi se faufilera dans notre vie. Pourquoi ne pas prendre le taureau par les cornes et ne pas en laisser trop au hasard? Un peu de préparation permet de regagner un peu de contrôle et de dompter, du moins un minimum, les imprévus.

Profitons des fins de semaine pour compléter quelques tâches : ménage, courses, cuisine, lavage, planification des repas. Assurons-nous aussi que les vêtements de saison sont accessibles, et que chaque mitaine cohabite toujours avec son jumeau. Certains vont même jusqu’à préparer les repas pour la semaine et choisir les vêtements des enfants du lundi au vendredi. Personnellement, je suis un peu moins zélée… Je m’assure tout simplement que les vêtements soient propres et que le réfrigérateur soit plein. Ainsi, je peux aller au lit le dimanche soir un peu plus sereine, sachant que je n’aurai pas à courir paniquée dès le lundi matin.

Être motivée le lundi

C’est bien d’être organisée, mais est-ce suffisant pour rayonner toute la semaine? Avoir un emploi, un quotidien qu’on aime est très certainement un bon départ. Avons-nous besoin du job de rêve pour être sereine et inspirée? Je ne crois pas. Il y aura toujours une insatisfaction quelconque, une promotion potentielle, un autre emploi qui semble tellement mieux. Soyons réalistes, ce n’est pas toujours possible de gagner sa vie en exploitant notre ultime passion. Et je ne crois pas que ce soit absolument indispensable à notre réalisation en tant que personne.

Crédit photo Pixabay
Crédit photo Pixabay

Nous avons d’autres sphères pour compléter, pour nous réaliser: notre vie de famille, notre vie sociale, nos passe-temps, nos projets à long terme. C’est à tous ces niveaux que j’essaie de me fixer des buts, des objectifs. Être performante et énergique au travail, m’entraîner au moins 4 fois dans la semaine, rester calme avec les enfants, rédiger un article… Ainsi, chaque journée me rapproche de mes buts, et aide mon entourage à atteindre les leurs. Assister mes enfants dans la réussite de leur année scolaire en est un, et réussir une lasagne aux pâtes fraîches en est un autre!

Le lundi, on s’organise

Bien entendu, chacune des journées de la semaine est une petite course contre la montre. Il faut arriver à tout faire dans un délai limité. C’est pour cette raison que mes journées sont planifiées au quart de tour, du matin jusqu’au soir. Les mêmes gestes aux mêmes heures : repas, leçons, douches, ranger le contenu du lave-vaisselle, entraînement, tout y est. Oui c’est vrai, cette routine peut paraître ennuyante…  Mais je préfère conserver les surprises pour mes moments de liberté.

Donner un sens à nos lundis, à nos semaines, à notre quotidien hors des périodes de vacances est salutaire. Cela nous permet de nous recentrer, de nous diriger pas à pas vers l’avant, vers l’atteinte de nos aspirations. Ainsi, c’est chaque lundi que j’essaie d’exceller, d’être un peu plus patiente, de devenir une meilleure version de moi-même. Est-ce que j’y arrive tout le temps? Bien sûr que non. Mais je m’y efforce, à tous les jours…

Et vous, aimez-vous le lundi?

Pour en savoir plus sur Anne-Marie, cliquez ici.
Pour nous suivre sur Facebook, cliquez ici
Révision: Élaine Sylvestre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.