Je suis téléphonophobe. Et vous ?

2
334

Et j’ai un blogue ! Ouf ! Pas évident.

Je suis téléphonophobe. J’ai peur de passer ou de prendre des appels téléphoniques lorsque ça touche à MON intimité. Dans la vie de tous les jours, pour ma fille, pour mon mari et dans le cadre de mon travail, ça va, mais lorsque ça me concerne personnellement, là tout bascule… C’est l’enfer. J’ai toujours eu peur d’appeler pour prendre un rendez-vous personnel, de répondre à un appel provenant d’un numéro inconnu (j’ai l’afficheur), de rappeler une personne que je ne connais pas personnellement, etc.

Peur

Mais qui n’a jamais redouté de passer un coup de fil important ou de recevoir un appel ? Tout le monde a eu, à un moment ou à un autre dans sa vie, un moment de stress intense face à ce que pourrait “lui annoncer” le téléphone (l’interlocuteur qui est au bout du fil). Avoir une angoisse est parfaitement normal et sain, et ça nous arrivera à tous, mais lorsque ça devient répétitif ou commun, c’est là que c’est dangereux. Et que le “trouble” est identifié/identifiable.

En quoi consiste cette peur exactement ?

Dans la plupart des cas, les personnes qui souffrent de ce trouble anxieux ont peur de se tromper lors d’une conversation téléphonique ou de ne pas savoir quoi dire, ce qui pourrait causer un silence embarrassant, un balbutiement, un bégaiement et même de la transpiration. J’ai longtemps été celle qui, à contrecœur, passait ses appels après avoir pris le temps de bien se préparer. J’envisageais plusieurs scénarios possibles: la personne répond, la personne me met en attente, la personne n’est pas là et je dois laisser un message sur son répondeur. Il n’était pas rare que j’appelle ou que je rappelle en ayant, sous les yeux, quelques phrases-clés bien en vue. Aussi ridicule que cela puisse paraître, j’inscrivais toujours mon nom et mon numéro de téléphone (même si c’est quelque chose de connu et d’automatique pour moi) par peur de me tromper et/ou d’avoir l’air idiote.

Dans certains cas, la téléphonophobie peut aussi être la crainte que l’interlocuteur annonce une mauvaise nouvelle ou ait de mauvaises intentions, mais cette peur est un peu moins répandue.

Dans mon cas, je n’arrive tout simplement pas à m’expliquer ma phobie, ma peur. Dans certaines situations ça va, mais dans d’autres, c’est ingérable. Acculée au pied d’un mur, je réussis à “vaincre” ma peur, mais ce n’est pas sans stress: mon cœur s’accélère, mon pouls augmente, j’angoisse, je deviens nerveuse, je me sens mal, je me mets à rire pour rien à la fin de chacune de mes phrases, je… Mais lorsque la conversation est entamée, tout rentre rapidement dans l’ordre: je suis à l’aise, la conversation est agréable, je fais même quelques blagues, je… Ça relève du miracle. C’est incompréhensible. Même moi je m’y perds. Suis-je “folle” pour autant ? Non, pas du tout, mais disons plutôt que j’aime mon confort, ma famille et mes amis. Que ceux qui font partie de mon cercle d’amis peuvent se compter (très) chanceux, car au fond de moi, j’ai cette peur qui me cause bien du stress et c’est malheureusement quelque chose que je ne contrôle pas.

Mon moyen de défense préféré: mon mari

Le moyen de défense le plus souvent associé à ce type de phobie est “la demande envers un proche” et dans mon cas, c’est exactement mon moyen de prédilection préféré.  Il n’est pas rare que je demande à mon mari de prendre ou de passer un appel en mon nom, de dire que je ne suis pas à la maison, de demander le motif de l’appel, etc. Et lorsque c’est possible, je retourne tous mes appels par courriel. Oui, oui, vous avez bien lu, j’envoie généralement un courriel répondant aux questions de mon interlocuteur. Ça doit faire spécial pour la personne qui reçoit un courriel alors qu’elle attendait un appel, mais comment vous dire? Je m’en fou! Comme c’est un élément qui est très stressant pour moi, cette solution m’apporte beaucoup de réconfort et de quiétude.

Saviez-vous que…

  • J’ai même refusé et perdu des contrats à cause de cette peur ? Eh oui. C’est triste, mais que voulez-vous, je dois penser à moi, prendre mon temps et y aller un jour à la fois. Chaque petite victoire est un plus en ce qui concerne ma téléphonophobie.
  • Le rire est très libérateur et qu’il permet au corps de se détendre ? Donc, en cas de stress intense, prenez quelques minutes pour rire. 😉
  • Il existe des moyens pour surmonter cette peur ? Vous pouvez entre autres préparer votre texte (comme je vous en parlais un peu plus haut), avoir votre texte/vos notes sous les yeux (près de vous), vous faire plusieurs scénarios, répéter votre texte afin de le mémoriser, avoir un papier sous la main pour gribouiller (passer son stress), marcher pendant l’appel, etc. Mais vous ne devez SURTOUT PAS demander aux autres de prendre un appel, d’en passer un ou de rappeler quelqu’un pour vous. Le plus difficile reste, selon moi, de se faire confiance et de se lancer, mais peu à peu, vous vous surprendrez et vous deviendrez mieux outillé.

Bref, vous savez maintenant que je suis humaine, que j’ai moi aussi des peurs, des craintes et des phobies, et vous saurez désormais pourquoi je privilégie l’utilisation des réseaux sociaux, des courriels et des messages privés dans mes échanges professionnels.

Et vous, quelle est votre peur ? Votre phobie ?

phobies-specifiques
Crédit: www.anxiete.fr

Témoignage de Marie-Noelle du blogue Marginale et heureuse

J’ai longtemps cru que j’étais simplement timide. Je le suis, enfin je crois, mais c’est plus que ça. Si j’ai un téléphone à faire, je vais passer de longues minutes à regarder l’objet et à angoisser avant de passer à l’action. Lorsque le téléphone sonne, il m’arrive souvent de ne pas répondre, surtout si je ne sais pas qui est à l’autre bout du fil. Ma peur des relations sociales ne s’arrête malheureusement pas aux téléphones. Les sorties en publics dans lesquelles je pourrais avoir à parler à des inconnus m’angoissent. Le simple fait de penser à aller dans les magasins ou même faire l’épicerie me vire à l’envers. Je travaille sur moi, bien entendu, mais ce n’est pas facile. Une peur, c’est irrationnel. Donc même si je me fais un petit “pep talk” avant de sortir, tout n’est pas gagné d’avance.

Je vous invite à visiter le site Internet de Marie-Noelle pour en apprendre davantage sur elle ainsi que sur sa vie de blogueuse.

2 Commentaires

  1. Je viens de tomber sur cet article, en cherchant le fameux “trèfle” pour les concours 🙂
    Je suis sous le choc, je croyais être seule au monde à avoir peur du téléphone! J’aurais pu écrire tout ce que je viens de lire.
    Un jour, je devais prendre un rendez-vous pour un de mes enfants. J’ai attendu que ce soit le soir (pour avoir accès à la boite vocale), j’ai pris soin d’enregistrer mon message sur mon téléphone et quand il était à mon goût, qu’il avait l’air naturel, sans hésitations et bégaiements, je l’ai fait rejouer sur la boite vocale… J’ai même trouvé un hypnotiseur dans mon coin de pays qui pourrait m’aider à vaincre cette peur… mais j’attends qu’il offre l’option de prendre des rendez-vos en ligne 😉
    Bref, je te comprends à 100%!

    • Merci pour tes commentaires Sonia. C’est une peur difficile à gérer, mais on se doit d’essayer de la combattre ou du moins, de faire des efforts. 😉 Bonne chance avec la suite. P.S. J’appelle aussi très tard pour parler aux boites vocales. Hahaha!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.