Bilan de conseils

0
18

 

Ces petites phrases qu’on nous répète avant et qui prennent tout leur sens … après !
Par Cath

Durant ma grossesse et lors de mes premiers mois de maternité, j’ai reçu plein de belles paroles de mon entourage. Elles ont pris tout leur sens lorsque je suis devenue maman au quotidien de la belle Emma (lorsque je suis ‘’tombée’’ dans cette réalité qu’on tentait de me partager). J’ai alors compris comment des conseils semblant si futiles pouvaient être si utiles. Je vous fais donc mon top 3 de petites phrases qui ont été significatives pour moi, question de vous donner une sorte de laissez-passer VIP, un accès direct à ce qui m’a pris quelques mois … à constater ! 😉

Bilan_Cath

  1. « Fais-toi confiance, suis ton instinct »

Quand on commence à vivre à travers ce nouveau rôle de maman, on doute souvent de soi, on se sent parfois en stage, en formation, en apprentissage et la confiance est moindre que dans d’autres sphères qu’on fréquente régulièrement et qu’on connaît sur le bout de ses doigts ! On m’avait donc donné ce beau conseil, qui me paraissait bien simple et que j’avais trouvé mignon, dans une carte de shower avant la naissance de notre fille.  La toute première fois que j’ai dû décoder ma fille, c’est là que j’ai compris. Dans un moment de doute, me demandant ce que je devais faire et comment bien le faire, doutant de mon jugement de maman, je me suis répété cette phrase en me disant : toi, de quoi penses-tu qu’elle a besoin ? J’ai écouté la réponse qui m’est venue en tête et j’ai décidé de me faire confiance. Ce fut effectivement le premier pas vers ma confiance de maman.  Je me rappelle avoir été maintes fois surprise que cet instinct soit si utile, si vrai et si simple. On possède cette petite mine d’or en nous, cette petite voix qui nous parle, pourquoi ne pas l’écouter et lui faire confiance ?

À toi future maman je te le dis et je te le répète : fais-toi confiance ! C’est un merveilleux cadeau à te faire, ton petit être te donne toute la sienne, tu es rassurante pour lui, sois-le donc pour toi aussi xxx 

  1. « Vous êtes les meilleures personnes pour savoir ce dont votre enfant a besoin »

Cette phrase nous a été dite à moi et à d’autres mamans dans un groupe de rencontres post-natales lorsqu’Emma avait environ 2 mois. Alors que je me sentais en pleine adaptation versus tous les changements qu’amène un nouveau-né, cette phrase m’a interpelée. Elle fut pour moi un soulagement, un baume pour mon cœur de maman ! Lorsqu’on devient maman, souvent on reçoit multiples conseils de tous ceux qui en ont eu avant nous, ceux qui ont ‘’l’expérience’’. Sincèrement, c’est parfois difficile de ne pas se remettre en question versus ce qu’on fait ou ce qu’on choisit pour notre enfant. ‘’Habille-la plus chaudement’’, ‘’Tu n’as pas peur qu’elle ait trop chaud ?’’, etc. Un jour, alors que j’étais dans le métro avec ma petite en porte-bébé, en plein été (alors qu’il faisait chaud et qu’elle dormait paisiblement sur moi), une dame m’a dit : « Vous n’avez pas peur qu’elle ait chaud ? Elle a les joues rouges il me semble». Je l’ai rassurée gentiment puis j’ai été surprise de mon constat intérieur : « Non, je n’ai pas peur car si elle dort c’est qu’elle est bien. Elle a toujours les joues rouges et elle pleure lorsqu’elle a chaud ». Voilà, je venais d’intégrer officiellement cette phrase qui m’avait été dite quelques semaines plus tôt : « Fais-toi confiance, tu es la meilleure personne pour savoir ce dont ta fille a besoin ».  Une inquiétude de moins, ça se prend bien.

  1. « Profitez-en pendant qu’elle est petite, ça passe si vite ! »

Cette phrase ! Haha ! On l’entend si souvent. J’ai bien ri lorsque j’ai constaté qu’elle était bel et bien vraie et plus marquante qu’on le pense. Bien sûr, lorsqu’on me la répétait, je me disais : « C’est sûr qu’on va en profiter, on l’aime tellement, on la voulait tellement, on est si choyés ! ». Oui mais… non ! Bien plus vite que je le croyais, cette phrase m’a rattrapée et a pris tout son sens à ce moment précis : une amie avait une petite beaucoup plus légère que ma fille même si elle avait pratiquement le même âge et je l’ai prise dans mes bras quelques instants alors qu’elle devait faire autre chose… BOOM ! « Mon dieu ! Elle est si petite ! Jai oublié qu’Emma a déjà été comme ça, c’est fou… ». Eh voilà !  C’était fait et j’entendais les ‘’Je te l’avais dit hein !‘’ jaillir de tous côtés. Ce moment m’a fait sourire intérieurement car l’évidence de ce conseil venait de m’exploser au visage… j’avais déjà oublié qu’Emma avait eu ce poids dans mes bras, elle était déjà plus grande, elle avait déjà franchi un cap qu’elle ne pourrait refranchir. Moment de constatation : c’est vrai que ça passe plus vite qu’on se l’imagine mais on y croit seulement quand on regarde des photos de notre petit bout quelques mois plus tôt et qu’on peine à le reconnaître. Je ne vous dirai pas de profiter car c’est évident que vous le ferez, je vous dirai juste :

Ce n’est pas fini, ne t’inquiète pas, tu auras plein d’autres moments uniques avec ce petit être et tous ces moments qui passent trop vite deviendront des souvenirs bien ancrés en toi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.